En direct

Syrie: manifestants anti-régime dans la rue, 26 partisans du régime abattus

           Des dizaines de milliers de personnes ont  manifesté vendredi contre le président Bachar al-Assad à travers la Syrie, où  55 personnes ont péri dans les violences, dont 26 partisans du régime dans une  embuscade dans la province d’Alep (nord).    Alors que le bilan des violences dépasse les 15.000 morts depuis le début  de la révolte en mars 2011 selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme  (OSDH), l’émissaire international Kofi Annan a appelé la communauté  internationale à augmenter la pression sur les parties et souhaité que l’Iran  participe à une prochaine réunion sur la crise.    A Ankara, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a convoqué une  réunion de crise avec le chef de l’état-major des armées et plusieurs ministres  à Ankara après la disparition vendredi d’un avion de chasse turc près de la  Syrie.    Citant M. Erdogan, le quotidien Habertürk a affirmé que les deux pilotes de  l’avion étaient vivants et que la Syrie avait admis avoir abattu l’avion "par  erreur" et présenté des excuses. Le Premier ministre turc s’est cependant  refusé à confirmer ces propos.    Sur le terrain, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour ce  nouveau vendredi de mobilisation, en particulier dans la province d’Idleb  (nord-ouest), pour réclamer la chute du régime qui poursuit sa guerre contre la  contestation pacifique et les rebelles armés assimilés à des "terroristes",  selon l’OSDH.    Neuf civils, dont un enfant, ont été tués par des tirs sur des  manifestations dans la région d’Alep (nord), selon l’OSDH.    Toujours dans la région d’Alep, à Darat Ezzat, la télévision officielle a  annoncé la mort d’au moins 25 personnes, tuées par balles et mutilées par "des  groupes terroristes armés". L’OSDH a évoqué pour sa part 26 "partisans du  régime" tués dans une embuscade.    "Voici les chabbihas du régime d’Assad", affirme une personne filmant une  vidéo de la scène, en référence aux miliciens pro-régime accusés de semer la  terreur dans le pays depuis le début de la révolte.    Dans la province de Hassaka (nord-est), des manifestants ont dénoncé le  "silence arabe et international en dépit (…) du massacre du peuple syrien".    Selon l’OSDH, plus de 250 personnes ont été tuées ces deux derniers jours.
   
 
 

Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!