Monde

Syrie: plus de 1.100 enfants souffrent de malnutrition dans la Ghouta assiégée

Plus de 1.100 enfants ont souffert ces trois derniers mois de malnutrition aiguë dans la région de la Ghouta orientale, en Syrie, a indiqué lundi l’Unicef, alors que cette zone tenue par les rebelles est assiégée par le régime.

En effet, dans cette région rurale située à l’est de Damas, où vivent près de 400.000 personnes selon l’ONU, l’aide humanitaire ne parvient qu’au compte-goutte en raison du siège imposé depuis 2013 par le régime de Bachar el-Assad.

En outre, une responsable de l’Unicef, Monica Awad, a mis en garde dans un communiqué en réponse à des questions de l’AFP qu’”avec la fermeture de la Ghouta, et la hausse des prix des aliments, la question de la malnutrition est en train de se dégrader”.

Par ailleurs, l’agence des Nations unies pour l’enfance a précisé que ces 3 derniers mois, 232 enfants ont souffert de malnutrition aiguë sévère, et 882 de malnutrition aiguë modérée, précisant que 1.589 autre enfants se trouvaient dans une situation “à risque”.
Selon le site internet de l’Unicef, la malnutrition aiguë sévère s’illustre par “un enfant fragile et squelettique qui a besoin d’un traitement urgent pour survivre”.
“Les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont un poids très faible pour leur taille et manifestent une sévère émaciation musculaire”.
Mme Awad a évoqué la mort récente de deux enfants en bas âge, une fillette de 34 jours et un garçon de 45 jours, “en raison d’un allaitement insuffisant, selon le médecin”.
“Les mères n’ont pas accès à une nourriture de qualité, ce qui les fragilise et fait qu’elles ne sont pas capables d’allaiter leurs enfants”, a-t-elle précisé.

AFP

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *