En direct

Syrie : plus de 136.000 morts depuis le début de conflit en mars 2011

Plus de 136.000 personnes sont mortes en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011, a rapporté samedi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), précisant que le mois précédent a été l’un des plus meurtriers.

Le conflit opposant les forces gouvernementales et les rebelles a fait au moins 136.227 morts, dont 47.998 civils parmi lesquels plus de 7.300 enfants, a affirmé cette ONG syrienne.

"Janvier a été l’un des mois les plus sanglant depuis le début du conflit" le 15 mars 2011, a indiqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Nous continuerons d’appeler la communauté internationale à remplir son devoir humanitaire et moral en insistant pour que le dossier syrien soit présenté à la Cour pénale internationale", a-t-il affirmé. L’OSDH souhaite "le procès des meurtriers du peuple syrien, et de ceux qui ont collaboré avec eux", a-t-il dit.

Dans le précédent bilan de l’OSDH, publié fin décembre, l’organisation dénombrait 130.433 morts, mais les violents combats qui ont éclaté entre rebelles et troupes régulières ainsi qu’entre rebelles et groupes armés liés au réseau terroriste Al-Qaïda ont fait quelque 6.000 morts depuis.

Selon la même source, le bilan s’élève du côté opposition à 31.629 morts, dont plus de 8.000 hommes armés liés à Al-Qaïda, contre 53.167 soldats et membres de milices gouvernementales, ainsi que 609 membres d’autres groupes pro-gouvernement. Le bilan inclut également 2.824 victimes non identifiées par l’ONG.

L’Observatoire affirme que le bilan réel chez les belligérants est en réalité supérieur, mais qu’en raison du black-out imposé par les deux bords, il n’a pas été possible de le documenter.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *