SécuritéMonde

Syrie : plus de 3300 civils tués dans des frappes de la coalition, selon une ONG

Plus de 3.300 civils ont perdu la vie dans des frappes de la coalition menée par les États-Unis contre le groupe terroriste Daech en Syrie depuis 2014, a déclaré aujourd’hui l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Cette coalition reconnaît pour sa part la mort d’au moins un millier de civils en Irak et en Syrie depuis le début de ses opérations antiterroristes dans ces deux pays, respectivement en août et en septembre 2014.

Interrogé par l’AFP sur le chiffre nettement supérieur de l’OSDH, son porte-parole, Sean Ryan, a fait valoir que la coalition se fondait sur « des faits et des preuves ». « Nous ne prétendons pas détenir de chiffres exacts, mais nous pouvons assurer que nous nous basons sur les meilleures preuves disponibles », a-t-il ajouté.

Pour l’OSDH, une ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, le bilan des victimes civiles dans les opérations de la coalition s’élève à 3331 morts pour la seule Syrie. Parmi elles figurent « 826 enfants et 615 femmes », a ajouté son directeur, Rami Abdel Rahmane.

Pour déterminer l’origine des frappes, l’Observatoire s’appuie sur son vaste réseau de sources mais aussi sur l’étude des plans de vols, ainsi que sur les avions et munitions utilisés dans le cadre de ces raids.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close