Monde

Syrie : une journaliste tuée par des tirs d'obus des rebelles

 Une journaliste syrienne travaillant pour une radio officielle et une télévision religieuse a été tuée mardi par des tirs d’obus des rebelles sur une banlieue au nord de Damas, ont annoncé les médias d’Etat.

 “Notre collègue Batoul al-Warrar, présentatrice à Radio-Damas, a été tuée et d’autres personnes ont été blessées par des obus tirés par les terroristes sur la banlieue de Harasta”, à dix kilomètres au nord de Damas, a indiqué l’agence officielle Sana.

 Selon l’agence, la journaliste a été tuée alors qu’elle quittait son domicile pour se rendre au travail.
Batoul al-Warrar, fille d’un journaliste connu en Syrie, Moukhless al-Warrar, travaillait également pour la télévision religieuse Nour al-Cham, créée en 2011 après le début du conflit en Syrie.

 L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a confirmé la mort de la journaliste dans un bombardement à Dahiyet al-Assad (ou Dahiyet Harasta), bordant la ville de Harasta. Harasta se trouve dans la Ghouta orientale, un bastion des rebelles. Selon l’OSDH, les forces du régime bombardaient mardi cette zone.

 Au moins 48 journalistes étrangers et syriens ont été tués en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011, selon Reporters sans frontières. De nombreux journalistes ont en outre été arrêtés par le gouvernement ou les forces de l’opposition, et d’autres kidnappés et tués par le groupe Etat islamique.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!