En directAlgérie

Système biométrique de contrôle frontalier: célérité dans les procédures de transit à l’Est du pays

Algérie – Le système biométrique de contrôle aux frontières intégré depuis juillet 2017 dans le mode opératoire de la police a assuré “célérité et davantage de précision” dans le traitement des procédures de transit des voyageurs à travers les quatre centres frontaliers de l’Est du pays, d’ Oum Teboul et Laâyoune (El Taref), Bouchebka (Tébessa), et Lahdada (Souk-Ahras), a indiqué mercredi,  à Constantine le chef du bureau régional de communication et des relations publiques auprès de l’Inspection régionale Est de Police, le commissaire divisionnaire, Rachid Lebaili.

Au cours d’une conférence de presse animée au siège de l’ Inspection régionale Est, le même officier supérieur a précisé que le mouvement de transit des voyageurs via les centres frontaliers qui atteint son pic au cours de la précédente  saison estivale  avec plus de  5,6 millions de voyageurs, a été mieux géré grâce à ce  système biométrique de contrôle qui a permis le traitement des procédures de transit de 13 voyageurs en 1 minute seulement.

Sur un autre registre, le même intervenant a indiqué que 500 éléments relevant de la police de l’Est dotés d’équipements nécessaires ont été mobilisés pour sécuriser les 24 plages réparties sur les 5 wilayas, (El Taref, Annaba, Skikda, Jijel, et Béjaia),  relevant des compétences de l’inspection de la police Est au cours de cette  saison estivale dont le coup d’envoi a été donné le 4 juin courant.

Evoquant le bilan d’activité de la police de l’Est durant la première quinzaine de ce mois sacré de Ramadhan, le même intervenant a fait part  d’une baisse de 20% de taux de criminalité par rapport à la même période de l’année écoulée, expliquant cette régression par ‘‘le redéploiement des éléments de la police et la réadaptation du mode opératoire basé sur une occupation permanente du terrain’’.

Un recul de l’ordre de 15% a été également enregistré durant la même période dans le nombre des accidents de la route avec 144 accidents occasionnant la mort de 3 personnes contre 13 décès déplorés durant la première quinzaine du mois de Ramadhan dernier, a ajouté le même  responsable.

Plus de 22.000 agents de police ont été mobilisés pour sécuriser les 3.476 centres d’examens de fin de cycle, les 19 centres de collecte et 55 centres de correction implantés sur le territoire relevant des compétences de l’Inspection Est de la police, a souligné le même responsable.

S’agissant des kit de rupture de jeûne, offerts  par le services de la police de l’Est au profit des usagers de la route et autres étrangers, M. Lebaili a indiqué que  3.119 kit ont été distribués aux usagers de la route, au niveau des barrages dressés dans le entrées et les sorties des 15 wilayas de l’Est, aux aéroports de Constantine et  Annaba et dans  les salles d’attente des postes  frontaliers maritimes et terrestres.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!