En direct

Tamanrasset: marche de protestation contre le gaz de schiste

Ils ont entamé leur marche au niveau du centre universitaire ‘‘Hadj Moussa Akhamoukh’’, à destination du siège de la wilaya, a traves le centre-ville, scandant des slogans appelant à "arrêter l’exploitation du gaz de schiste", avant de faire le chemin du retour vers le centre universitaire par la route de contournement de la ville.

Cette action de protestation des étudiants est la seconde du genre, après celle menée il y a deux jours devant le siège de la wilaya suite à laquelle les participants se sont dispersés dans le calme après avoir été informés par les autorités locales de la tenue prochaine de rencontre avec eux, au niveau de l’établissement universitaire, sur la question de l’exploitation du gaz de schiste.

Cependant, le mouvement de protestation se poursuit toujours, devant le siège de la daïra d’In-Salah (700 km au nord de Tamanrasset), par la population locale refusant l’exploitation du gaz de schiste en raison, selon eux, ‘‘de ses effets négatifs sur l’Environnement et la Santé’’.

Dans un communiqué, dont une copie a été remise à l’APS, le président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), Dahmane Hamza, a mis l’accent sur la nécessité de "suspendre d’urgence, temporairement, le projet d’exploitation du gaz de schiste", appelant le ministère concerné à "organiser une rencontre avec les représentant des protestataires, en vue de parvenir à une position consensuelle servant l’intérêt suprême du pays, préservant le calme et la sérénité, et évitant toute exploitation politique de cette action de protestation".

Le président de l’APW s’était rendu dernièrement à In Salah, en compagnie du wali de Tamanrasset, pour s’enquérir de la situation liée à la "protestation contre l’exploitation du gaz de schiste", et œuvrer à "l’apaisement de la situation et à la préservation de la stabilité, dans la région", selon le communiqué.

La visite a été ponctuée par une réunion d’urgence du bureau de l’APW, mercredi à Tamanrasset, au cours de laquelle il a été convenu d’appeler à "une intervention d’urgence des Autorités du pays pour stopper l’exploitation du gaz de schiste", selon la même source.

Ce mouvement de protestation avait été enclenché mardi dernier et a été ponctué par un blocage de la RN-01 sur le tronçon reliant In-Salah à El-Menea (Ghardaïa), avant sa réouverture à la circulation, suite à une intervention des éléments de la Gendarmerie nationale.

L’intervention des gendarmes avait donné lieu à l’interpellation de cinq (5) individus qui ont été ensuite relâchés à la condition que les protestataires ne recourent plus à la fermeture de la route. Le mouvement de protestation se poursuit par un rassemblement devant le siège de la daïra. (APS)

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!