En direct

Tébessa : Affrontements entre 400 policiers et des repris de justice

  • Les délinquants étaient soutenus par leurs amis et voisins à la Cité Zaouia, l’un des plus vieux quartier populeux et populaire de Tébessa. Les forces de l’ordre ont du faire appel à du renfort usant d’importants moyens humains et matériels. Plus de quatre cent agents de l’ordre, dans des véhicules anti-émeutes ont tenté de maîtriser les groupes de délinquants et leurs amis qui portaient des armes blanches de tout genres, des barres de fer, des bâtons, des bouteilles de gaz et des pneus brûlés.
  •  
  • Les forces de l’ordre ont été accueillies avec une avalanche de pierres faisant plusieurs blessés graves, parmi eux, le chef de service de wilaya de la police judiciaire qui a eu une fracture.
  •  
  • Ces troubles ont éclatés à la suite de l’arrestation de certains d’entre eux qui étaient recherchés depuis longtemps et qui faisaient l’objet de mandats d’arrêts. Il était midi lorsque les agents de police se sont dirigés vers les domiciles des personnes recherchés, mais ces derniers ont refusé de se soumettre aux ordres des policiers et on même menacé ces derniers de brûler leurs véhicules. Devant cette situation, les policiers ont demandé du renfort surtout que la Cité Zaouia était connue pour être un lieu dangereux.
  •  
  • La tension commençait à se dégrader et des centaines de policiers ont été dépêchés sur les lieux pour aider au maintient de l’ordre. Munis de mandats de perquisition, ces derniers tentaient de rentrer dans les maisons des personnes recherchées, mais ses derniers qui se barricadaient à l’intérieur et sur les toits refusaient de se plier aux ordres. Ne voyant pas d’autres issues, ces criminels et repris de justice on alors attaqué les policiers, utilisant différentes sortes d’armes blanches et autres objets de fer et de pierre. La situation s’est aggravée pour les agents de l’ordre lorsque les amis et voisins des délinquants se sont joints à eux pour empêcher les policiers de les arrêter. Ces amis et voisins qui faisaient et font l’objet des agressions de ses truands n’ont pas trouvé mieux que de se joindre à leurs bourreaux.
  •  
  • Devant cette nouvelle situation insolite, les agents de l’ordre soutenus par les renforts dépêchés sur les lieux ont livré une dure bataille pour imposer la loi. Toutes les issues ont été fermées et le quartier cerné de partout. Des bombes lacrymogènes ont été tirées suivies de tirs de sommation, ce qui a permis aux agents de l’ordre de pénétrer dans les maisons et arrêter 9 personnes alors que les autres ont réussis à s’enfuir.
  •  
  • Les délinquants ont tenté de brûler un véhicule de police, en l’aspergeant avec de l’essence. Fort heureusement, l’intervention rapide des policiers a sauvé la situation. Ces évènements ont durés des heures.
  •  
  • Ennahar/ Salim Drid/ Houari Ghrib

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close