En direct

Téléphonie mobile: Orange et Vodafone intéressés par le marché algérien

En effet, Orange avait émis le vœu aux autorités algériennes d’accéder au marché national dans le cadre d’une collaboration avec certains opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie. Cette demande a été faite lors de la visite de l’ancien ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en Algérie en décembre 2013, ajoute la même source.

L’opérateur Orange ambitionnait d’intégrer le marché algérien de la téléphonie mobile, qualifié de "florissant", à travers une participation au capital de Mobilis (public) qui avait indiqué en mars dernier qu’il fera son entrée à la Bourse d’Alger avant la fin de l’année 2014.

Le britannique Vodafone est également "intéressé" pour rentrer dans le marché algérien. Présents dans plusieurs pays du monde, dont en Afrique, Vodafone ainsi qu’Orange cherchent à s’implanter en Algérie, un pays considéré comme l’un des marchés les plus importants du continent avec un parc estimé en 2013 à 39,5 millions d’abonnés à la téléphonie mobile que partagent, outre Mobilis, deux autres opérateurs en l’occurrence Ooredoo et Djezzy.

Le marché algérien de la téléphonie mobile est un marché "prospère" qui a permis aux trois opérateurs présents en Algérie de réaliser d’importants chiffres d’affaires, selon des spécialistes. (aps)

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!