En direct

Tentative manquée de coup d'Etat en Gambie

Le palais présidentiel a été attaqué par des militaires non immédiatement identifiés mardi vers 03H00 locales (et GMT), alors que, de source gouvernementale gambienne, le président Jammeh, 49 ans, effectue depuis le week-end dernier une visite privée à Dubaï, au Qatar. Plusieurs sources avaient évoqué un séjour privé en France mais une source proche du dossier à Paris a indiqué qu’il n’y a aucune indication que M. Jammeh se trouvait dans le pays.

Le bilan de ces violences était pour le moment inconnu, mais des membres au sein de la diaspora gambienne dans la région ont état de morts et de blessés.   Mardi en début d’après-midi, ces évènements n’avaient suscité aucune annonce officielle en Gambie, ex-colonie anglophone de près de deux millions d’habitants dirigée par M. Jammeh, un ancien militaire parvenu au pouvoir par un coup d’Etat en 1994 et élu à plusieurs reprises depuis. Selon plusieurs sources, il s’est agi d’une tentative de coup d’Etat qui a échoué. A Banjul, des militaires et des policiers ont été déployés dans les rues, vidées des habitants, selon un correspondant de l’AFP.

Certains soldats patrouillaient à pied, exhortant au calme et demandant aux gens de rester chez eux. Des résidents ont indiqué avoir essayé de se rendre sur leurs lieux de travail mais avoir été priés de rebrousser chemin. "La police et l’armée contrôlent (actuellement) entièrement la situation", a assuré à l’AFP un officier de l’armée, joint mardi en fin de matinée, sans plus de détails. La radio nationale a été coupée pendant quelques heures mais avait repris ses émissions peu avant 11H00, en diffusant de la musique. La télévision nationale, elle, était à l’arrêt.

    

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!