EconomieSociétéAlgérie

Terres agricoles : Bouinane, des experts expliquent ce scandale !

Algérie – Scandaleux ! Pommiers, orangers, oliviers font partis des centaines d’arbres arrachés à Bouinane (Blida) pour laisser place au béton d’une ville nouvelle.

Priorité au programme de logements disent certains. Pas tout à fait, répond, Abdelmalek Ahmed Ali, expert en droit foncier. Pour lui, « des plans d’aménagements existent, ils n’ont juste pas été respectés ».

Et comme souvent dans ce genre d’affaires, la responsabilité première incombe essentiellement aux autorités locales. Ces dernières, souvent, peu soucieuses des intérêts de leur contribuables, notamment les Fellah. Quand il ne s’agit pas, tout simplement d’incompétences, compilées à un manque de combativité pour faire valoir la loi.

« Nous avons le plan directeur d’aménagent et d’urbanisme. Mais aussi, le plan d’occupation du sol. Tout un arsenal qui garantit la protection des terres agricoles ». C’est ce qu’énumère, cet expert,  comme dispositifs prévus par la loi, ce lundi matin au micro de la radio nationale. Force est de constater que ces mêmes autorités locales ne les ont pas fait valoir pour protéger les terres. Pour ceux qui en ont entendu parler.

Lire aussi : Bouazgui fait la chasse aux terres non exploitées

Un agronome enfonce le clou : « Ils ne l’ont même pas dénoncé » !

« C’était une commune où il y avait 1000 hectares de terres agricoles. C’est l’APC, normalement, le premier responsable pour la protection de ces terres ». C’est ce qu’indique sur les mêmes ondes, Fouad Chehat, chercheur en agronomie.

Il poursuit en indiquant que « la loi existe qui interdit le transfert de terres agricoles vers d’autres utilisations. Or, à ce niveau, dans beaucoup de communes, on ne voit pas la présence de l’APC pour assurer la sécurité des terres. Ne serait-ce que pour signaler le problème, ou dénoncer, à qui de droit. En l’occurrence, la DSA ».

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close