EconomieAlgérie

Terres agricoles publiques : Dans le viseur de Ayoub Aissiou

Algérie – La privatisation de l’exploitation des terres agricoles de l’Etat, lancée en catastrophe pour tenter de contenir la facture des importations, fait rêver Ayoub Aissiou.

C’est ce que révèle Maghreb Confidentiel dans son édition de ce jeudi 26 avril. Ainsi, pour cette publication, Ayoub Aissiou, qui a fait fortune dans l’immobilier et l’agroalimentaire (Yaourts Chebli), vient de constituer avec son frère Amar Aissiou la Société Djazair Agricole Service, dédiée à l’élevage et l’engraissement, la mise en culture, le traitement des céréales, etc.

De quoi postuler aux appels d’offres lancés ces dernières semaines. Ainsi, Gipait (Groupe industriel des productions laitières), et Agrolog, l’office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) comptent constituer des joint-ventures avec des investisseurs privés. Celles-ci exploiteront les centaines de milliers d’hectares détenus par ces sociétés publiques, insuffisamment mis en valeur. Alors que les importations de lait en poudre, de céréales ou de viande se chiffrent en milliards de dollars…

Lire aussi : Ahmed Ouyahia: “La terre à qui la cultive” (Vidéo) 

L’automobile, l’autre tentation du jeune milliardaire

Ce jeune milliardaire (il a fêté ses 36 ans le 21 avril), cherche aussi à percer dans l’automobile. Il détient depuis février un accord de principe pour ouvrir une usine de montage Ford. Mais aussi un agrément pour assembler des scooters du Chinois Zhejiang Riya Motorcycle Co.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!