Sports

Terrorisme et… développement local

  • Dans leur déposition, les frères Kezzi ont reconnu être chargés de l’opération de soutien financier et l’embauche par tous les moyens existant, même illégaux.
  • Les aveux des frères Kezzi ont permit l’arrestation de huit personnes dont sept sont issus de la commune de El Mokrene et le un de la ville d’El Oued. Parmi ces huit personnes, trois sont des entrepreneurs et les autres, des plus riches de la région, dont un possédant 10 engins Poclains à la fois. Parmi ces personnes arrêtées, figure un riche entrepreneur, propriétaire de sociétés activant à Hassi Messaoud, dont le nom a été mentionné par les te00000000rroristes Kezzi Abdelghani et Kezzi Mohammed. Les entrepreneurs, parmi lesquels (K. M. S) ont bénéficiés d’activités économiques dans la région d’El Mokrene, à 26 Km au nord est d’El Oued. Et selon les sources spéciales d’Ennahar, les forces combinées de sécurité ont arrêtées tous ces gens et, est en train d’enquêter avec quatre autres personnes sur des affaires de soutien financier à l’organisation « El Qaïda au Maghreb Islamique ». Organisation qui utilise la région d’El Oued comme base de soutien financier et logistique en investissant dans le domaine de l’agriculture et des investissements lucratifs dans des projets de développement local et ce, par le biais des entrepreneurs en question. C’est de cette façon que les terroristes peuvent acquérir des armes et des munitions au profit de la « Katibat El Feth » activant dans les monts d’Oum El Kamakem dans la wilaya de Tébessa, dirigée par un des fils de la région d’El Mokrene, le dénommé Messaoudi, l’émir chargé des opérations spéciales de l’organisation de Droudkel dans la région d’El Oued et des frontières sud ouest.
  • L’un des deux frères Kezzi est un ancien activiste de l’organisation, spécialiste de trafique de marchandise et d’arme ramenées de Libye. Il était le bras droit de Messaoudi Abdelhafid qui est derrière toutes les opérations commises dans la région, comme le kidnapping du fils du milliardaire Mahmoud Dekka, l’assassinat des deux jeunes salafistes dans une mosquée à El Hamadiyine à El Mokrene et l’exécution d’une série d’explosions à El Oued pendant le mois du Ramadhan dernier.
  • Selon les sources d’Ennahar, les personnes arrêtées dans cette affaire sont toujours soumis à l’enquête des services de la Gendarmerie nationale et seront transférés devant la justice en début de la semaine prochaine pour appartenance à organisation armée activant à l’intérieur du pays, non dénonciation et financement de l’organisation « El Qaïda ».
  • Fouzi H.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!