AlgériePolitique

Accusé de terrorisme, Ali Charaf Damache condamné à 15 ans de prison aux États-Unis

Algérie_ L’Algéro-irlandais Ali Charaf Damache, qui avait plaidé coupable en juillet d’association de malfaiteurs à des fins terroristes, a été condamné mardi à 15 ans de prison, a indiqué le bureau du procureur fédéral de Philadelphie.

Ali Charaf Damache, 53 ans, connu sur internet sous le pseudonyme « Theblackflag », avait été interpellé en Espagne en 2015 puis extradé vers les Etats-Unis en 2017, accusé d’avoir été le cerveau d’une cellule terroriste qui préparait des attentats jihadistes en Europe et en Asie du sud.

« La condamnation d’aujourd’hui marque l’aboutissement d’une enquête qui a duré plus de neuf ans » et « impliqué une série d’arrestations internationales coordonnées », s’est félicité le procureur fédéral William McSwain, cité dans un communiqué.

M. « Damache et ses complices étaient motivés par la haine et les préjugés, et ses activités criminelles représentaient une vraie menace pour notre pays et pour le monde », a-t-il ajouté.

Lors de la négociation de sa déclaration de culpabilité, Ali Charaf Damache avait accepté le principe d’une peine de 15 années de réclusion et renoncé à faire appel de sa condamnation.

Il avait également accepté le principe de son extradition vers l’Irlande ou, à défaut, l’Algérie, les deux pays dont il a la nationalité, une fois sa peine purgée.

Lors de son interpellation à Barcelone en décembre 2015, une source judiciaire espagnole avait indiqué à l’AFP que son groupe prévoyait d’assassiner l’auteur suédois de caricatures de Mahomet, Lars Vilks.

Une ressortissante américaine, Colleen LaRose, surnommée « Jihad Jane », avait elle été condamnée dès 2014 à Philadelphie à 10 ans d’emprisonnement pour sa participation au même réseau et au projet d’assassinat de Lars Vilks.

Source: AFP

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close