Culture

"The Artist" rêve d'un "happy end" à la 84e cérémonie des Oscars

         Après une pluie de  récompenses à travers le monde, le film français "The Artist" aborde en favori  la 84e cérémonie des Oscar, dimanche à Hollywood, espérant remporter la  tatuette du meilleur film de l’année 2011, un exploit inédit pour un film non  anglo-saxon.    Le film muet et en noir et blanc de Michel Hazanavicius est en lice pour  les statuettes de meilleur film, réalisateur, scénario original, acteur  principal (Jean Dujardin), actrice de second rôle (Bérénice Béjo), musique,  montage, photographie, costumes et décors.    Donné favori de la soirée, avec "Hugo Cabret" de Martin Scorsese — en tête  des nominations avec onze mentions –, "The Artist" aborde les Oscars en  position de force, après une formidable moisson de prix à travers le monde.    Le film a notamment remporté trois Golden Globes, six César, sept Baftas,  un Goya, de nombreux prix australiens, et quantité de prix professionnels  américains, parmi lesquels le prix du meilleur acteur remis à Jean Dujardin par  le Syndicat américain des acteurs (SAG). Même le chien du film, Uggie, a été  récompensé ce mois-ci aux premiers Golden Collars (Colliers d’Or).    Samedi, "The Artist" a également remporté quatre trophées aux Spirit  Awards, les "Oscars" du cinéma indépendant. Le film s’est imposé dans les  catégories de meilleur film, acteur masculin, réalisateur et photographie.    Après la cérémonie, Michel Hazanavicius, tout juste arrivé de Paris, a  déclaré à l’AFP qu’il était particulièrement touché de recevoir un Spirit  Award, "parce que c’est un prix qui est remis par des gens dont la spécificité  est de prendre des risques, de faire des films qui ne sont pas formatés".    "Recevoir un prix de la part de ces gens-là, ça veut dire que l’âme du film  ne s’est pas complètement perdue dans la perception qu’en ont certaines  personnes, avec la course aux Oscars, etc…", a-t-il ajouté.    Aucun film français n’avait jamais concouru pour la statuette de meilleur  film, ni aligné autant de nominations aux Oscars. Quant à Jean Dujardin, s’il  gagne, il sera le premier acteur français oscarisé — seules les actrices  Claudette Colbert, Simone Signoret, Marion Cotillard et Juliette Binoche y  étant parvenu pour l’instant.     Pour l’Oscar du meilleur film, "The Artist" sera face à des grosses  pointures américaines: "Cheval de guerre" de Steven Spielberg, "Hugo Cabret" de  Martin Scorsese, "Minuit à Paris" de Woody Allen, "The Tree of Life" de  Terrence Malick, mais aussi "Extrêmement fort et incroyablement près", "Le  stratège", "The Descendants" et "La couleur des sentiments".    Côté acteurs, Jean Dujardin sera notamment face à George Clooney et Brad  Pitt, tandis que chez les femmes, Meryl Streep pourrait remporter le troisième  Oscar de sa carrière pour son incarnation de Margaret Thatcher dans "La Dame de  Fer" — mais Glenn Close et Viola Davis seront des concurrentes sérieuses.    Selon toute probabilité, l’Oscar du meilleur film étranger devrait aller  aux film iranien "Une séparation", au succès public et critique international.    L’autre film français nommé cette année est le long métrage d’animation "un  chat à Paris", de Jean-Loup Félicioli et Alain Gagnol. Mais il aura fort à  faire face à "Rango" et au "Chat potté".    La soirée, qui se tiendra au "Hollywood and Highland Center" — ex-Kodak  Theater, rebaptisé après le retrait de la marque de pellicules en dépôt de  bilan –, sera présentée par le comédien Billy Crystal et sera retransmise à la  télévision à partir de 17H30 (01H30 GMT).
 
 
 
 
 Algérie- ennaharonline
 

 
 
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!