En directAlgérie

Tizi-Ouzou : Découverte de poissons morts aux abords du barrage de Taksebt

Algérie – Des centaines de poissons morts ont été découverts samedi aux abords du barrage de Taksebt à Tizi-Ouzou par les services de la Direction locale des ressources en eaux (DRE), a indiqué son premier responsable.

La cause de la mortalité des poissons est due à « un taux très élevé de chlore détecté dans l’eau du barrage probablement déversé par des pêcheurs pour améliorer leurs rendements », a indiqué Mokrane Djouder dans une déclaration à l’APS.

Les analyses effectuées par les services de la DRE ont révélé l’existence « d’un taux élevé de cette substance dans l’eau du barrage », a souligné Mokrane Djouder, ajoutant que « le lieu est mis sous observation pour surveiller l’évolution de la situation ».

Une plainte sera, par ailleurs, déposée par la DRE pour « déterminer l’origine de cet acte criminel et de cette substance contenue principalement dans certains produits, ayant provoqué cette catastrophe »,a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Djouder a tenu à rassurer qu’il n’y a « aucune crainte sur la santé de la population utilisant l’eau du barrage », précisant que celle-ci (l’eau) « est d’abord traitée au niveau des stations d’épuration du barrage avant d’être distribuée ».

Le barrage de Taksebt, d’une capacité de stockage de 180 millions de m3 et qui a enregistré un taux de remplissage record en 2019, alimente, outre la wilaya de Tizi-Ouzou, une partie des wilayas de Boumerdes et d’Alger.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Bon … Il y a mille et une façon de pratiquer l’usure ; les musulmans n’y échappent pas. Parce que la règle universelle liée à l’interprétation des textes s’applique aussi aux commandements divins dans toutes les religions ; raison pour laquelle tous les croyants sont en guerre ou en conflit les uns contre les autres. En conséquence de quoi, pour certains et au nom du profit, il est licite de tromper et la loi et les consommateurs, et de participer de façon active et délibérée à la détérioration des ressources naturelles dans sa niche écologique, économique et humaine. Pourtant, l’islam semble clair sur le sujet (« Islam 5: L’Usure (riba) dans l’Islam » https://www.youtube.com/watch?v=gr_v9q2GiMo ; 15mn).

    A quoi servent donc les religions ? Plus proche de nous, à quoi sert la politique si, au nom du profit et quelle qu’en soit la nature, elle ne sait préserver ni l’intégrité de la société, ni la souveraineté du pays ni la conscience citoyenne. Ce que seul un enseignement rigoureux des savoirs, savoirs faire et savoirs être peut réaliser. « Rigoureux » pas idéologique ! Pas emprunté !

    Ceci est vrai pour tout pays, mais la tentation est grande d’exclure de la réflexion les pays musulmans qui s’accoquinent avec des puissances non musulmanes contre des musulmans. Pas à la façon de googleu qui supprime tout simplement la Palestine de ses cartes sur internet par sympathie ou soumission à un pouvoir criminel. Mais parce que « puissances proche-orientales » est un concept inexistant dans le lexique international. Par conséquent et en toute logique, les pouvoirs musulmans ne comptent pas. Ceux qui font tout de même la UNE des médias sont le produit politique des dominants occidentaux, qui haïssent l’islam et recrutent moutons et poules au sein des pays musulmans pour les pourrit de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close