En directAlgérie

Tlemcen : vers la réalisation d’une dizaine de fermes aquacoles à travers le littoral

Algérie-La réalisation d’une dizaine de fermes aquacoles est projetée à travers le littoral de la wilaya  de Tlemcen, par la direction de la Pêche et des Ressources halieutiques (DPRH), a annoncé samedi le chef de service Aquaculture.

Long de 74 km, le littoral de la wilaya, qui s’étend de la plage de Ouardania à l’Est à celle de Marsa Ben M’hidi à l’Ouest, permet d’implanter ces fermes, qui renforceront à terme les capacités de production piscicoles, a affirmé Tayeb Khalfoun à l’APS.

La concrétisation de ces fermes nécessite la réalisation de zones d’activités aquacoles, qui constituent des « pieds à terre » pour les investisseurs en matière de logistique notamment, a-t-il indiqué, faisant savoir que la DPRH étudie, actuellement, les possibilités de réalisation de ces zones à travers le littoral.

Pour parer aux difficultés liées au choix de terrain devant abriter ces zones, des visites de prospection sont organisées en étroite collaboration avec les services du cadastre et des domaines, a ajouté le responsable, soulignant que la grande majorité de ces terrains relèvent du domaine forestier ou privé.

Parallèlement, la DPRH de Tlemcen a délivré des concessions pour la réalisation de trois fermes piscicoles pour l’élevage de loup de mer et daurade à « Sydna Youchaa » où un projet de port de pêche sera achevé d’ici la fin de l’année en cours, a-t-on indiqué, faisant savoir que les promoteurs de ces projets sont en négociation avec les banques pour leur financement.

Par ailleurs, deux projets de fermes conchylicoles (moules) seront lancés en réalisation, incessamment, et en autofinancement, au niveau de la zone de Mâarouf dans la commune de M’sirda Fouaga.

En matière de pisciculture continentale, la Commission locale pour l’ensemencement des bassins et barrages de la wilaya de Tlemcen a lancé des actions dans cinq barrages de la région où plus de 2.000 bassins d’’irrigation agricole peuvent contribuer à pisciculture intégrée, et ce en collaboration avec les services de la direction de l’Agriculture.

« Soixante agriculteurs ont été formés dans ce cadre depuis le début de l’année en cours », a rappelé M. Khalfoun.

Enfin, dans le domaine de la formation des pêcheurs et cadres du secteur, diverses actions ont été concrétisées dans le cadre du programme algéro-européen « Diveco 2 » qui s’achèvera en décembre prochain.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close