Société

Traitement contre le cancer avancé de la prostate : premier progrès depuis 70 ans

   Cette étude qui a été menée avec 790 hommes qui venaient d’être diagnostiqués d’un cancer métastasé de cette glande, démontre que le recours à de la chimiothérapie combinée au traitement hormonal standard prolonge la vie de ces malades d’environ un an.

   "La thérapie hormonale est le traitement de choix du cancer de la prostate depuis les années 50", relève le Dr Christopher Sweeney, un cancérologue à l’Institut du Cancer Dana-Farber à Boston, qui a mené cet essai clinique présenté à la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) réunie ce week-end à Chicago.

   Selon lui, "il s’agit de la première étude visant à identifier une stratégie qui prolonge la vie des personnes venant d’être diagnostiquées d’un cancer métastatique avancé de la prostate".

   "Les résultats sont importants et cette thérapie combinée devrait être le nouveau traitement de choix pour les hommes dont le cancer s’est déjà bien propagé", a fait valoir ce cancérologue.

   Le cancer de la prostate est stimulé par des hormones mâles ou androgènes dans le sang et le traitement hormonal vise à en réduire la quantité.

   Bien que cette thérapie soit efficace, le cancer finit par y devenir résistant chez la plupart des malades.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!