En directAlgérie

Le travail des enfants en Algérie existe mais à des taux très faibles

Algérie – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a affirmé mardi à Alger que le travail des enfants en Algérie existe mais « à des taux très faibles », soulignant  l’importance de la conjugaison des efforts de toute la société, notamment par le signalement.

« Les résultats des enquêtes réalisées par les services de l’Inspection du travail au niveau des organismes employeurs ont révélé à chaque fois que le travail des enfants en Algérie existe mais à des taux très faibles », a précisé le ministre qui présidait avec la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia,  une rencontre à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, en présence du Secrétaire général de l’Union général des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd.

A ce propos, M. Zemali a mis l’accent sur l’importance de la contribution de toute la société, en l’occurrence les associations et les citoyens à la lutte contre ce phénomène, notamment par le signalement.

Affirmant que son secteur poursuit ses efforts de lutte contre le travail des enfants, en coordination avec les différentes instances concernées, à travers le Commission nationale de prévention et de lutte contre le travail des enfants, le ministre a ajoutant que les services de l’Inspection du travail veillent au respect de l’âge légal pour travailler à travers le contrôle quotidien et les enquêtes périodiques pour s’assurer du respect de la loi en la matière ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close