Société

Tribunal communal de Boumerdes: les commanditaires de l'attentat kamikaze contre l'ESGN condamné à 20 ans de prison

 L’ancien émir de la katibet El Ansar Touati Ali alias Abou Tamime, qui s’est rendu aux services de sécurité en 2010 et son ex-acolyte B.Omar ont été condamnés ce mercredi par le tribunal criminel de Boumerdès à 20 ans de prison ferme. Les mis en cause ont écopé de cette peine pour avoir commandité et participé à l’attentat kamikaze ayant ciblé, en août 2008, l’école supérieur de la Gendarmerie nationale des Issers faisant 45 morts, tous des postulants au concours d’accès audit établissement.  Les deux terroristes été ont été poursuivis pour « adhésion à groupe terroriste armé, homicide volontaire avec préméditation, détention d’explosifs et destruction de biens publics ». Le même tribunal a prononcé  l’acquittement au profit du dénommé  Y. Bilal, qui était étudiant au moment des faits. Le procureur de la République avait requis à son encontre 10 ans de prison ferme et une peine capitale contre ses co-accusés. Six autres individus – des terroristes qui sont toujours en fuite – impliqués dans l’attentat ont été condamnés par contumace à la peine capitale.Certains sont connus pour être des chefs notoires de l’organisation de Droukdel, à l’instar des dénommés El Akrouf El Bey ou Slimani Mohamed qui dirigeaient les phalanges El Ançar et El Arkam. Cette affaire avait, pour rappel, été reportée à plusieurs reprises en raison de l’absence de l’avocat de l’un des inculpés. B.Omar, originaire de la localité de Baghlia, avait été arrêté quelques jours après l’attentat en question. Cet acte terroriste a été commis à l’aide d’un véhicule de marque Toyota, acquis par B.Omar après avoir reçu l’argent de la part de l’émir About Tamime qu’il avait rencontré à Chender, localité située entre Naciria et  Bordj-Menaïel. Le véhicule a été remis, par la suite, à deux terroristes qui s’étaient portés candidats pour exécuter l’acte barbare, dont l’un répond au nom de Mohamed Ben Haroun, originaire de Tipaza. Ses commanditaires avaient même avaient rencontré El Fermache, l’émir de sériate de Baghlia qui avait ordonné à un autre terroriste de filmer l’attentat.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *