En direct

Tripartite : nécessité d'insuffler une nouvelle dynamique à l'économie nationale

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé, dimanche à Alger, que le gouvernement, la centrale syndicale et le patronat ‘‘ont convenu d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale sur la base d’une série de décisions et recommandations dont les plus importantes tendent à opérer une rupture avec la dépendance aux hydrocarbures et promouvoir la production nationale’‘.Dans son allocution de clôture des travaux de la tripartite (Gouvernement-UGTA-Patronat), M. Sellal a indiqué qu’‘‘un accord a été dégagé autours de la nécessité d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale afin d’opérer une rupture avec la dépendance aux hydrocarbures et promouvoir les activités productives et génératrices de richesse et d’emplois hors hydrocarbures pour satisfaire la demande nationale et mieux s’intégrer à l’économie mondiale à travers les exportations’‘.Ces conclusions ont été adoptées par les cinq groupes issus des travaux de la précédente tripartite (15ème session) organisée dans le cadre de la concertation et du dialogue entre les différents acteurs sur la scène économique, a fait savoir M. Sellal.Parmi ces résultats, la promotion du label algérien face à une concurrence féroce induite par des importations de plus en plus croissantes ces dernières années et l’amélioration de la qualité de la production nationale pour se mettre au niveau des exigences de productivité et de compétitivité des marchés internationaux.Les partenaires se sont également accordés à maintenir la consolidation de l’économie du marché sociale dans laquelle les transferts sociaux et le soutien aux couches défavorisées seront poursuivis car, ont-ils souligné, ‘‘nous rejetons l’ultralibéralisme’‘.Afin de réunir les conditions d’une meilleure compétitivité et d’un équilibre des activités économiques à travers le territoire nationale, les participants ont convenu de poursuivre le programme public d’investissements notamment dans le secteur des infrastructures.Ils ont également souligné la nécessité de réaliser une croissance économique plus forte et durable précisant qu’‘‘il faut tout d’abord nous départir du pessimisme ambiant à travers une plus grande mobilisation et valorisation de nos capacités humaines’‘.‘‘Il nous appartient d’accorder la priorité à l’émergence de notre économie’‘ à travers la définition de règles régissant une économie basée sur la production, l’efficience, la diversité et une moindre dépendance aux hydrocarbures, a soutenu le Premier ministre.Pour cela, ajoute M. Sellal, ‘‘les efforts en cours se poursuivront dans le sens de la libération des initiatives publiques et privées, l’encouragement des investissements productifs et créateurs des richesses et d’emplois.Ces efforts se traduiront par un intérêt particulier aux développements agricole, rurale, halieutique et agroalimentaire eu égard à leur apport à la sécurité alimentaire, et ce dans le cadre de la promotion et le soutien des activités économiques.Il sera, également, question d’améliorer le climat des affaires à travers la simplification des procédures de création d’entreprises notamment par la disponibilité du foncier, l’accès au crédit et à un service public de qualité, la modernisation de l’administration économique, la lutte contre les pratiques bureaucratiques et la décentralisation de la prise de décision.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!