Monde

Trois morts et 70 blessés dans l’assaut des forces marocaines contre un camp

  • Contrairement à ce qui a été rapporté par les services de sécurité marocaines concernant de nombreux leaders de l’intifadha sahraoui, qu’ils prétendaient être recherchés par la justice marocaine pour différents délits et crimes, entre autres, la contrebande, le commerce des humains, le rapt etc, la bande vidéo ramenée des territoires sahraoui occupés révèlent avec preuves à l’appui que les participants à cette intifadha à Laâyoune occupée sont des sahraouis ; hommes et femmes dans les rues d’une ville au ciel couvert d’une épaisse fumée noire. D’autres scènes montrent l’aviation militaire marocaine survoler le ciel de la ville occupée.
  • Dans une autre scène de la vidéo, on pouvait voir deux enfants sahraouis aux visages couverts de sang et qui, malgré tout, continuaient à manifester en faisant le signe V de la victoire.
  • Par ailleurs, la liste publiée par la presse marocaine à la demande et sur ordre des autorités sécuritaires marocaines du Makhzen, des huit sahraouis, meneurs du mouvement des contestataires à Laâyoune occupée, n’est qu’un signe de la folie politique du régime du roi Mohamed VI qui, faute de trouver une issue pour sortir de la crise dans laquelle il se trouve, accuse ses contestataires d’être des hors la loi et des recherchés par la justice.
  • Le régime du Makhzen pourrait, dans les jours à venir, coller des accusations de crimes et de banditisme. Ça sera ridicule mais très probable.
  •  
  • Ennahar/ Smaïl F.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close