Monde

Trois morts et un blessé grave dans l'attaque d'un musée juif à Bruxelles

"Toute porte à croire qu’il s’agit d’un attentat antisémite", a indiqué la ministre belge de l’Intérieur Joëlle Milquet, qui s’est rendue très vite sur les lieux du drame, au cœur du quartier touristique des Sablons, connu pour ses antiquaires et ses chocolatiers.

Aucun attentat à caractère antisémite n’a été recensé en Belgique depuis les années 1980, même si les associations juives dénoncent régulièrement la montée des discours antisémites. La communauté juive de Belgique compte environ 40.000 personnes, dont la moitié dans la région de Bruxelles et l’autre moitié à Anvers (nord).

La fusillade de Bruxelles est le résultat de "l’incitation à la haine permanente" contre les Juifs et Israël, a estimé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"On continue d’entendre des calomnies et des mensonges contre l’Etat d’Israël sur le sol européen, alors même que les crimes contre l’humanité et les actes meurtriers commis dans notre région sont systématiquement ignorés", a-t-il accusé.

Selon le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, c’est "une attaque contre les valeurs mêmes de l’Europe, ce que nous ne pouvons pas tolérer". "Aucune impunité contre le terrorisme", a exigé la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

L’attaque est survenue à la veille des élections législatives et européennes en Belgique. 

"Tout est mis en oeuvre" pour "identifier et arrêter le ou les auteurs de ce drame", a assuré le Premier ministre Elio Di Rupo.

Une personne ayant quitté les lieux en voiture a été interpellée en fin d’après-midi. Le parquet a indiqué en fin de soirée que cette personne, d’abord présentée comme "suspecte", était désormais considérée comme un simple témoin.

La police est à la recherche d’une personne surprise par les caméras de surveillance en train de quitter à pied le musée après la fusillade. 

Un juge d’instruction a été saisi de l’affaire pour "assassinat".

L’attaque s’est produite peu avant 16H00 (14H00 GMT) dans une petite rue, à une cinquantaine de mètres de la place du Sablon, où le Brussels Jazz Marathon, un festival de jazz très animé, battait son plein.

Selon des témoins, un homme qui portait "un sac noir" a ouvert le feu dans le hall d’entrée du musée.

Touchées "au visage ou au niveau de la gorge", deux femmes et un homme sont morts sur le coup ou peu après l’arrivée des secours, tandis qu’un homme était grièvement blessé. Emmené à l’hôpital, ses jours sont "en danger".

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *