Monde

Trois soldats turcs tués dans une attaque attribuée au PKK dans le sud-est

Trois militaires ont été tués et 22 blessés jeudi soir lors d’une attaque à la voiture piégée, attribuée par les autorités au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), contre une gendarmerie dans le sud-est de la Turquie, a-t-on appris vendredi auprès des services de sécurité.

L’attaque a visé une caserne de gendarmerie dans la localité de Mermer, le long d’une autoroute qui relie Diyarbakir, la grande ville du sud-est à majorité kurde de la Turquie, à Bingöl. Les assaillants ont d’abord précipité une camionnette bourrée d’explosifs contre le bâtiment, puis ouvert le feu à l’arme automatique contre les gendarmes.

Après plus de deux ans de cessez-le-feu, le conflit kurde a repris l’été dernier. Des affrontements opposent les forces de sécurité aux rebelles du PKK dans de nombreuses villes du sud-est anatolien placées sous couvre-feu. Ils ont fait de nombreuses victimes dans les deux camps et tué des dizaines de civils.

Un groupe radical dissident du PKK, les Faucons de la liberté du Kurdistan (FAK), ont revendiqué deux attentats suicide à la voiture piégée qui ont fait au total 65 morts et des dizaines de blessés les 17 février et 13 mars en plein centre de la capitale Ankara.

AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!