En direct

Troisième coup dur pour Droukdal

  • Le terroriste a été éliminé dimanche dernier aux environs de 16h30 alors qu’il s’apprêtait à quitter son domicile. Il a tenté de fuir quand il s’est vu encerclé de partout. Une balle l’atteint mortellement. Un PA 15 mm a été récupéré ainsi qu’u téléphone portable de marque Nokia 1100. Le terroriste ne portait sur lui aucune pièce d’identité. Il avait rasé sa barbe pour passer inaperçu.
  • Originaire des Issers, Belaïd était né le 28 juillet 1956, père de quatre enfants ; deux garçons et deux filles. Il a rejoint les groupes salafistes pour la prédication et le combat GSPC en 1994. Avant, il travaillait comme infirmier.
  • Considéré comme l’un des premiers à rejoindre le GSPC, ce qui lui avait valu le respect  parmi l’organisation terroriste pour son statut de médecin. Il prodiguait des soins aux terroristes blessés dans les accrochages. Ils leurs procurait des calmants pour douleurs et différents médicaments dont ils avaient besoin.
  • Le terroriste repenti « B. Mohamed » alias « Talha Abou Ibrahim » de Cap Djinet qui s’est rendu aux services de sécurité fin novembre dernier, avait fournis d’importantes informations sur les activités de Katibat El Ansar, qui ont aidé les forces de l’armée à découvrir l’hôpital secret des groupes terroristes dans la région de Djaouna, située à environ 7 Km de la ville des Issers.
  • Belaïd jouissait d’une importance capitale au sein des groupes terroristes. Il était en quelques sortes leur père spirituel. Il bénéficiait de privilèges, tels que des gardes du corps lors de ses déplacements vers l’hôpital secret.
  • Sa  mort est considérée comme une perte pour les groupes terroristes et un autre grand coup pour l’organisation après l’élimination ou le repenti des émirs tels que Talha qui s’est rendu au mois de novembre dernier ; Ben Touati, alias Amine, émir de Katibat El Ansar, qui a fourni les services de sécurité en importantes informations qui ont permit l’élimination de Bentitraoui alias Abou Kheithama, émir de Katibat El Feth qui a été tué au début du mois de février Boumerdès.
  • ennahar/ Z. T.

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!