Monde

ts: Explosions "terrifiantes" à Homs, toutes les communications coupées en Syrie

 

Les quartiers rebelles de la ville de  Homs étaient violemment bombardés par les forces du régime syrien  jeudi, notamment à Baba Amr secoué par des explosions "terrifiantes" et où les 

communications étaient totalement coupées, selon une ONG et des militants. "Baba Amr ainsi qu’une partie du quartier d’Inchaat sont bombardés depuis  07H00 du matin (05H00 GMT) et des tirs de mortier sont tombés sur Khaldiyé", a  affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, chef de l’Observatoire syrien des droits de  l’Homme (OSDH).

   "On entend des explosions terrifiantes, effroyables", rapporte de son côté  Hadi Abdallah, un militant local de la "Commission générale de la révolution  syrienne".

   "Plus les condamnations (internationales) se succèdent, plus le  bombardement s’intensifie", commente-t-il.

   "Aujourd’hui, nous n’arrivons pas à joindre une dizaine de militants, ni  via Skype (téléphone par internet), ni via Thuraya" (téléphone satellitaire),  précise par ailleurs le militant.

   "Nous recueillons aujourd’hui nos informations en-dehors des quartiers  bombardés, les communications sont totalement coupées à l’intérieur", indique  de son côté M. Abdel Rahmane.

   Ce 20ème jour de bombardements intervient au lendemain de la mort de deux  journalistes occidentaux, l’Américaine Marie Colvin, grand reporter du Sunday  Times, et le Français Rémi Ochlik, photographe à l’agence IP3 Press, dans le  pilonnage d’une maison transformée en centre de presse pour les militants.

   "Nous sommes sûrs que le centre a été visé car il y a 11 obus qui sont  tombés sur et autour du bâtiment. Les forces du régime ont capté un signal de  transmission", selon M. Abdallah.

   Le chef de l’OSDH avait affirmé mercredi à l’AFP que "des avions de  reconnaissance planent tout le temps au-dessus de Homs" et "ils ont  probablement capté des signaux indiquant des communications par satellite"  avant de viser le centre.

   Le pilonnage se poursuit au moment où la communauté internationale cherche  à instaurer une trêve en vue d’acheminer une aide humanitaire d’urgence,  notamment vers Baba Amr où les quelques milliers d’habitants bloqués font face  une situation de plus en plus difficile.

Algerie – annaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!