En direct

Tunisie : Conférence sur la Syrie ,le CNS pas invité officiellement

Le Conseil national syrien, principale  instance de l’opposition syrienne, n’aura pas de représentation officielle à la  "Conférence des amis du peuple syrien" qui doit se tenir le 24 février en  Tunisie, a indiqué vendredi le chef de la diplomatie tunisienne. "Il n’y aura certainement pas de représentation officielle du CNS" à la  conférence, a déclaré Rafik Abdessalem lors d’une conférence de presse, reconnaissant que le sujet "faisait débat". "Chaque chose en son temps", a ajouté le ministre, souhaitant la constitution d’un groupe d’opposition qui "ait une représentativité réelle".   Il a confirmé que la Russie et la Chine, les deux pays qui s’opposent à la  condamnation du régime syrien, étaient invités à cette conférence, qui "devra  adresser un message clair aux autorités pour qu’elles cessent la répression,  les tueries et les assassinats".    "Il n’y a pas lieu d’exclure ces deux pays", a-t-il déclaré, précisant que  tous les membres de la Ligue Arabe, de l’Union européenne, quelques pays de  l’Organisation de la conférence islamique, et les pays ayant de l’influence  dans la région: Etats-Unis, Chine, Russie, Brésil, Inde" devraient participer à  la réunion.    "Il s’agit d’appliquer le maximum de pression sur le gouvernement syrien  pour qu’il cesse de tuer son peuple", a-t-il dit, répétant l’opposition de  Tunis à toute intervention étrangère. "La Tunisie ne sera jamais une plateforme  d’intervention militaire dans un pays arabe", a-t-il martelé.   "Il ne s’agit pas de porter préjudice à la souveraineté syrienne ni à son  unité", a-t-il ajouté.

  

 

Algérie- annaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!