Culture

Tunisie: festival éclectique Jazz et Tarab

  •    En duo, le violon de Yasmine Azaïez, jeune virtuose tunisienne, et l’accordéon de l’Américain Cory Pesatoro y était un exemple de métissage où la recherche et l’improvisation ont fait bon ménage.
  •  
  •    Le festival organisé par le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes a proposé à partir du 22 mai onze concerts inédits pour "l’élargissement du champ musical, loin de l’hégémonie d’un genre unique", selon son directeur musicien, Mourad Sakli.
  •  
  •    Lors de ce festival "hors circuit commercial" le Français Jean Jacques Fdida était entouré de quatre musiciens tunisiens du groupe tunisien "Makamet" (modes) pour une création musicale où les contes proviennent des quatre coins de la planète.
  •  
  •    Dans "Bousten" (Jardin) le compositeur tunisien Wannès Khligène a engagé notamment des chanteurs baryton accompagnés des violonistes roumaine Michaela Mami et polonaise Zalatka Ganeva.
  •  
  •    Coloration et nouveaux rythmes marquent le travail de ce groupe cosmopolite, qui mélange, dans l’harmonie, des modes musicaux d’Orient et d’Occident.
  •  
  •    "Musiciens de Tunisie" est, selon un critique, une "rencontre insolite entre artistes qui défendent le brassage et bannissent les frontières devant la création". Chants bédouins ou citadins, musique classique, tarab oriental, sonorités andalouses ou Chaâbi algérien sont autant de genres célébrés que d’artistes présents à ce festival.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!