Monde

Tunisie : hommage à l'opposant Chokri Belaïd deux ans après son assassinat

   Sa veuve, Basma Khalfaoui, ses deux filles, des anonymes et de nombreux hommes et femmes politiques, intellectuels et militants des droits de l’Homme, dont beaucoup étaient en larmes, se sont rassemblés devant son domicile dans un quartier résidentiel de Tunis, où il a été tué par balles le 6 février 2013.

   "Vivant! Chokri est toujours vivant!" a scandé la foule tandis que retentissait la voix enregistrée de l’opposant, un militant de tendance marxiste et panarabiste, farouche critique des islamistes notamment ceux d’Ennahda, alors au pouvoir.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!