Monde

Tunisie: la communauté juive dit son inquiétude au gouvernement

  •    "J’ai rencontré samedi le Premier ministre Mohamed Ghannouchi et lui ai fait part de cet incident", a déclaré à l’AFP le président de la communauté juive de Tunisie Roger Bismuth. "Je pense que c’est un incident qui peut se reproduire", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Le Premier ministre était au courant et a appelé la communauté à la vigilance, a-t-il poursuivi.
  •  
  •    M. Bismuth a raconté à l’AFP que des islamistes radicaux avaient proféré des slogans antisémites devant la grande synagogue de Tunis vendredi matin à quelques heures du début du shabbat. "Une quarantaine de religieux se sont rassemblés vendredi devant la grande synagogue de Tunis et ont commencé à scander des slogans anti-juifs et à proférer des mots inadaptés. L’incident s’est produit en fin de matinée", a-t-il dit.
  •  
  •    Le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte et les slogans hostiles aux religions incitant à la violence, a rapporté l’agence officielle TAP.
  •  
  •    "Ces personnes n’ont d’autre objectif que de porter atteinte aux valeurs du régime républicain fondé sur le respect des libertés et des croyances, la tolérance, la co-existence pacifique entre tous les courants et la garantie de l’exercice des droits civiques", dit-il.
  •  
  •    Le ministère affirme qu’il "n’épargnera aucun effort pour la sauvegarde de ses valeurs et s’opposer à tous ceux qui incitent à la violence ou à la discorde entre les membres du peuple tunisien et à troubler la sécurité publique".
  •  
  •    La communauté juive en Tunisie compte 1.600 personnes (contre 100.000 en 1956) qui vivent pour la majorité à Djerba (sud). C’est l’une des plus importantes du monde arabe.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!