Monde

Tunisie: le siège de la police de Kef en flammes

  •    "C’est la panique en ville. L’immeuble (qui abrite les) forces de sécurité du district est en feu", a affirmé à l’AFP Raouf Hadaoui, un syndicaliste joint au Kef par téléphone.
  •  
  •    "Plusieurs voitures de police ont été incendiées et le feu menace des habitations" voisines, a-t-il poursuivi, décrivant un incessant ballet d’ambulances.
  •  
  •    "L’armée a été déployée partout dans la ville et cherche à faciliter le travail des secours", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Le Kef a été samedi le théâtre d’affrontements violents entre policiers et manifestants venus réclamer le départ du chef de la police locale, accusé d’abus de pouvoir. Ces heurts ont fait quatre morts et une quinzaine de blessés, selon des sources syndicales.
  •  
  •    Après un retour au calme dans la matinée de dimanche, la situation a à nouveau dégénéré dans la ville, où des "bandes de jeunes ont attaqué et pillé le commissariat" avant de mettre le feu à l’immeuble de la police, selon M. Hadaoui. Pour lui, ces pilleurs étaient "payés par le RCD (ex-parti au pouvoir) pour semer le trouble".
  •  
  •    De son côté, l’agence officielle TAP a fait état de l’incendie du bâtiment de la police et confirmé le déploiement de l’armée. L’agence a affirmé que des manifestants avaient "pris des documents et équipements" au siège de la police avant d’y mettre le feu.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *