En direct

Tunisie: l'organe chargé des médias se saborde, accuse le pouvoir de censure

     L’Instance indépendante chargée de réformer  l’information et la communication en Tunisie (Inric) a annoncé mercredi mettre  fin à son travail faute de pouvoir accomplir sa mission, accusant le  gouvernement dominé par les islamistes de recourir à "la censure".    "L’Instance ne voit pas l’utilité de continuer son travail et annonce  qu’elle met fin à son travail", a déclaré Kamel Labidi, qui dirige l’Inric,  justifiant cette décision en accusant "le gouvernement de recourir à des moyens  de censure et de désinformation".
  
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!