Monde

Tunisie: manifestation à Jendouba pour dénoncer le "terrorisme"

Plus de mille personnes ont  manifesté lundi contre le "terrorisme" à Jendouba, dans l’ouest de la Tunisie,  après une attaque menée par un groupe armé ayant fait dans la nuit de samedi à  dimanche quatre morts. "La Tunisie est libre, le terrorisme dehors", "Fidèles à nos martyrs",  scandaient les manifestants rassemblés devant la préfecture de Jendouba avant  de défiler sur l’avenue principale de la ville, a constaté un journaliste de  l’AFP. Les manifestants ont exprimé leur soutien aux forces de sécurité en  s’arrêtant devant deux postes de police pour y chanter l’hymne national et  crier "nous sommes avec vous". Dans la nuit de samedi à dimanche, un groupe armé qui bloquait une route  située à une quarantaine de kilomètres de la frontière algérienne, dans la  région de Jendouba, avait ouvert le feu sur une patrouille de la gendarmerie  tuant deux agents et en blessant deux autres, selon le ministère de  l’Intérieur. Le même groupe avait tiré sur une première voiture tuant deux  passagers, un gardien de prison et un civil. Les obsèques des victimes sont prévues vers 13H00 GMT.    Selon la police, le groupe armé auteur de l’opération est composé de cinq  membres, trois Tunisiens et deux Algériens.  Une vingtaine de militaires, de gendarmes et de policiers ont été tués en  2013 en Tunisie dans des affrontements avec des groupes armés qui selon Tunis  sont liés à Al-Qaïda. Aucune attaque n’a cependant été revendiquée. Depuis la révolution 2011, la Tunisie a enregistré un essor des violences  attribuées à la mouvance jihadiste auteur, selon les autorités tunisiennes des  assassinats de deux opposants de gauche, ayant plongé le pays dans une profonde  crise politique.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *