Monde

Tunisie: première élection présidentielle de l’après-révolution dimanche

Vingt-sept personnalités sont en lice pour ce scrutin pour lequel l’ex-Premier ministre Béji Caïd Essebsi, 87 ans, dont le parti anti-islamiste Nidaa Tounès a remporté les législatives du 26 octobre, est le grand favori.

Quatre d’entre elles, parmi lesquelles l’ancien gouverneur de la Banque centrale Mustapha Kamel Nabli, ont annoncé renoncer à la course, mais leur retrait n’est pas pris en compte par l’instance électorale.

Parmi les autres candidats figurent le président sortant Moncef Marzouki, des ministres du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, une figure de proue de la gauche, Hamma Hammami, le richissime homme d’affaires Slim Riahi ainsi qu’une magistrate, Kalthoum Kannou, seule femme candidate.

Si aucun des candidats ne remporte la majorité absolue dès le premier tour, un second tour est prévu fin décembre.

    

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!