Monde

Ukraine : agression dans l’Est, Kiev accuse Moscou

  Après les combats meurtriers du début de semaine à l’aéroport international de Donetsk, les heurts se multiplient entre rebelles et forces loyalistes dans la région, où deux équipes d’observateurs internationaux de l’OSCE sont portées disparues.

   Moscou dénonce une "opération punitive" de Kiev et appelle à la fin des opérations militaires en vue d’un dialogue avec les séparatistes.

   "Le Kremlin ne cesse de faire des déclarations basées sur l’émotion et d’inventer des informations avec pour objectif de soutenir l’agression russe", a dénoncé le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Andriï Dechtchitsa.

   "La campagne massive d’information lancée ces derniers jours par le Kremlin contre l’opération antiterroriste, avec double discours et fausses informations, montre une chose: c’est la dernière chance pour la Russie d’essayer d’influencer l’opinion publique internationale", a-t-il ajouté dans une tribune au journal anglophone Kyiv Post.

   Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a une nouvelle fois appelé son homologue américain John Kerry vendredi pour lui demander de convaincre Kiev de cesser son offensive dans l’Est.

   Vladimir Poutine a multiplié ces derniers jours les appels dans le même sens dans des entretiens téléphoniques avec plusieurs dirigeants occidentaux, dont son homologue français François Hollande vendredi.

   Moscou a accusé vendredi l’armée ukrainienne de violer la Convention de Genève de 1949 sur la protection des civils en employant "volontairement" ses moyens militaires contre la population et a proposé une "aide humanitaire" à l’Est, expliquant recevoir des appels à l’aide.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!