Monde

Ukraine : Kiev dénonce «l'invasion» russe, Ianoukovitch sort du silence

Le ton monte en Ukraine. Le nouveau pouvoir en appelle aux pays garants de sa souveraineté. Une cinquantaine d’hommes armés contrôle ce vendredi matin l’aéroport de Simferopol, capitale de la Crimée, selon l’agence Interfax-Ukraine. L’aéroport est néanmoins resté ouvert, alors que des hommes armés en uniforme, probablement des membres des forces spéciales dissoutes, patrouillaient à l’extérieur. Le ministre ukrainien de l’Intérieur par intérim, Arsen Avakov, a aussitôt accusé les forces russes «d’invasion armée et d’occupation». «Je considère ce qui se passe comme une invasion armée et une occupation», écrit-il sur sa page Facebook. «C’est une provocation directe pour un bain de sang armé sur le territoire d’un Etat souverain. Cela ne relève plus de la compétence du ministère de l’Intérieur. Cela relève de la compétence du conseil de sécurité et de défense nationale», a t-il déclaré. Selon lui, des «unités armées de la flotte russe bloquent l’aéroport Belbek», proche de la ville de Sébastopol, dans lequel «se trouvent des militaires et des garde-frontières ukrainiens». Et dajouter: «dehors, des militaires en treillis et armés sans signe distinctif, mais ne cachant pas leur appartenance. L’aéroport ne fonctionne pas. (…) Il n’y a pour l’instant pas d’affrontement armé».

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!