En direct

Un cabinet international, spécialisé dans les domaines des mines bientôt retenu en Algérie

En marge d’une conférence tenue lors du Salon international de l’industrie minière (MICA 2015), le directeur général de la Société nationale du fer et de l’acier (Feraal), Ahmed Benabbas, a indiqué dimanche à Alger qu’un cabinet d’experts international sera retenu avant fin octobre pour lancer une étude de faisabilité pour l’exploitation du méga gisement minier de Gara Djebilet (Tindouf).

   Feraal fera son choix à partir d’une short liste composée de trois cabinets internationaux jouissant d’une renommée mondiale et spécialisés dans les domaines des mines, de la sidérurgie et de la métallurgie, a-t-il déclaré à l’APS.

   Cette étude permettra de mieux connaître le potentiel de Gara Djebilet, les capacités de production de minerai de fer, le coût de l’exploitation comme elle donnera des indications sur le marché de la sidérurgie en Algérie, a précisé ce responsable.

   Selon deux études menées durant les années 1960 et 1970, les réserves que contiendrait ce gisement minier vont entrer 1,5 milliard de tonnes de minerai de fer à plus de 2 milliards de tonnes, rappelle-t-on.

  Récemment, le ministre de l’Industrie et des mines Abdessalam Bouchouareb avait relevé que le gisement de Gara Djebilet constituait une “priorité” du gouvernement du fait que c’est un projet structurant en termes de création d’emplois, de sécurisation des approvisionnements internes et des possibilités d’exportation.

  Le cabinet d’experts sera appelé aussi à accompagner FERAAL dans tout le processus de préparation de l’étude de faisabilité et celle de préfaisabilité, a-t-il encore expliqué ajoutant que l’étude de préfaisabilité durera neuf mois.

   Le début des actions sur le terrain est prévu vers la fin de l’année 2017 et le début de l’année 2018. Au cours de cette étape, il s’agira de procéder aux montages financiers nécessaires à l’exploitation du gisement minier et au lancement des premiers appels d’offres pour les travaux de réalisation, a souligné M. Benabbes.

   Feraal, créée en 2014 pour exploiter le gisement, table sur une capacité de production de 10  à 12 millions de tonnes en 2025, selon Benabbas. Cette société est le fruit d’un partenariat entre Sonatrach, les groupes GICA (ciment), Manadjim El Djazaïr (Manal) et Sider. Elle dispose d’un capital social d’un milliard de dinars.

Aps

 

 

 

 

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *