Société

Un drogué tue sa mère avant de l’enterrer dans le jardin de la maison à Oran

  • Ce dernier avait enterré le corps de sa propre mère dans le jardin de la maison pendant trois mois après l’avoir tué, afin qu’il puissent bénéficier de sa pension de Moudjahid qu’elle percevait chaque trimestre et estimée à 45.000 DA. 
  • Le crime a été découvert par les voisins qui, n’ayant pas vu la pauvre dame pendant longtemps, ils se rendaient souvent chez elle pour la voir, sachant qu’elle était handicapée. Pendant trois mois, le fils criminel trouvait des excuses, tantôt il leur dit qu’elle était chez le médecin, tantôt chez des proches, jusqu’au jour où le frère de la victime vient demander de ses nouvelles. Son neveu lui dit qu’elle était allée chez le médecin mais il ne la trouva pas. C’est alors que le doute a commencé à planer. Les voisins appellent les services de la gendarmerie de la Commune d’El Ancer qui ont entamé des recherches partout. Ils décidèrent ensuite de fouiller la maison et c’est dans le jardin qu’ils découvrent le corps de la malheureuse. Un médecin légiste à été dépêché sur les lieux pour constater que la défunte a subit plusieurs coups sur les différentes parties de son corps ayant entraînés sa mort.
  •  Le corps de la défunte a été transporté vers la morgue de l’hôpital de Aïn Turk et une enquête a été ouverte.
  •  
  • Ennahar/ F. Seghir

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!