En direct

Un hacker batnéen pirate le site de la défense américaine

  • Selon nos sources, le jeune homme, originaire du quartier Bouzourane dans la ville de Batna, a été arrêté par une unité spéciale de la police judiciaire, dépêchée d’Alger depuis quinze jours. Après d’intenses investigations dans la discrétion la plus totale, et sur demande de la police internationale (Interpol), qui a été informé il y a un mois de cela par le département de la défense des Etats-Unis d’Amérique sur l’existence d’une personne en Algérie qui aurait piraté le site de la défense et détruit des dossiers secrets.
  •  
  •  Le mis en cause, selon le département de la défense, accède au site de la bourse et procède au transfert d’importantes sommes d’argent qu’il verse dans des comptes inconnus. Ces informations, qui ont été prises très au sérieux par différents services sécuritaires américains et internationaux, qui croyaient avoir affaire à un réseau international de terrorisme spécialisé dans ce domaine, ont mené à des investigations très poussées aux plus hauts niveaux, dans une grande discrétion et en collaboration avec les services de sécurité algériens. Ces derniers, suite à la demande faite par Interpol, ont ouvert une enquête qui a aboutie à l’arrestation d’un jeune Batnéens de 22 ans en son domicile et la saisie d’importantes sommes d’argents de différentes devises, notamment du Dollar et de l’Euro.
  •  
  • L’affaire, selon nos sources, est la première du genre en Algérie, dans laquelle Interpol est intervenue. Il ya eu auparavant des cas de hackers algériens qui ont piratés des sites israéliens ou encore plus récemment le site de la présidence égyptienne et celui de la fédération égyptienne de football (FEF), après la rencontre qui a opposé l’équipe nationale algérienne à son homologue égyptienne.
  •  
  • L’affaire de piratage du département de la défense américaine par ce jeune batnéen a, quant à elle, été prise très au sérieux vu qu’elle concerne des dossiers top secrets de l’armée américaine. Ce qui a poussé les américains à intervenir très rapidement, et déclarer un état d’alerte élevé, à l’intérieur comme à l’extérieur, ce qui a permis, grâce aux traités internationaux avec les autres pays, y compris l’Algérie, à déterminer l’identité de cette personne qui a réussi à accéder à l’endroit le plus important d’une institution militaire, à savoir la U. S. Department of Defense.
  •  
  • Ennahar/ Saïd Herika

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!