En direct

Un imam et un chanteur membres d’une cellule de soutien au terrorisme à Alger

  • Les membres de cette cellule de soutien au terrorisme activaient au sein de la phalange El Feth, dirigée par le terroriste Abou Kheithama, relevant d’El Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) qui s’apprêtait à commettre des attentats suicide à l’aide d’explosifs.
  • Le rôle de l’imam consistait à coordonner entre les membres du groupe terroriste.
  • L’arrestation des accusés a eue lieu suite à des investigations menées par les services de sécurité le 19 novembre 2008 autour d’une cellule de soutien. Des informations ont été reçues sur l’implication de l’imam de la mosquée Malek Benabi à Bachdjarah, et ses contacts avec la phalange el Feth, dirigée par le terroriste Abou Kheithama, alias Bentitri, qui active dans les régions de Boumerdès, Tizi Ouzou et le centre.
  • L’imam, (B. T.), âgé de 34 ans est originaire de Bordj Bouarréridj. Il a été arrêté le 10 novembre 2008 et poursuivi deux fois pour des affaires de terrorisme. Il avait écopé de 4 ans de prison ferme en 1991 et sept (7) ans de prison ferme en 1994 pour appartenance aux groupes terroristes. il a bénéficié des dispositions de la loi sur la concorde civile en 1999.
  •  
  • De son côté, (B. Omar), chanteur de cabarets et musicien, a déclaré connaître le nommé Walid, l’accusé en fuite avec qui il travaillait dans un marché à Bachdjarah, mais à nier avoir des relations avec le terrorisme.
  • Le parquet a requis la peine de 15 ans de prison aux neuf accusés parmi lesquels l’imam de la mosquée de Bachdjarah
  •  
  • Ennahar/ Asma B.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *