Monde

Un immigré indien roué de coups et grièvement brûlé près de Rome

  •    L’Indien, un sans domicile fixe âgé de 35 ans, dormait dans la gare de Nettuno, sur le littoral au sud de Rome, lorsque plusieurs individus, munis d’un bidon d’essence, l’ont frappé sauvagement avant de l’arroser d’essence et d’y mettre le feu, selon les carabiniers.
  •  
  •    Avant de perdre connaissance, la victime a réussi à dire quelques mots aux carabiniers lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux après avoir été alertés par un appel anonyme.
  •  
  •    L’homme a été hospitalisé dans un état très grave à Rome, mais était conscient dimanche soir et n’était pas en danger de mort, selon l’hôpital.
  •  
  •    Trois individus ont été arrêtés par les carabiniers, dont un mineur, a rapporté l’agence Ansa.
  •  
  •    Le responsable des carabiniers de la région, Vittorio Tomasone, a affirmé que les agresseurs, qui ont été interrogés, "ne semblaient pas avoir agi par xénophobie".
  •  
  •    "Ils avaient passé la nuit à boire et à se droguer et auraient voulu finir leur soirée en faisant un geste fort, éclatant. C’est effrayant", a-t-il déclaré.
  •  
  •    Les carabiniers avaient auparavant indiqué qu’ils privilégiaient la piste d’une agression xénophobe préméditée.
  •  
  •    Le maire de Rome Gianni Alemanno (droite) a fait part de sa "colère" et de sa "douleur", soulignant qu’il était encore nécessaire de "clarifier les motivations de cette agression".
  •  
  •    Evoquant un fait divers qui a choqué les Italiens il y a quelques jours – le viol collectif d’une jeune Italienne pour lequel ont été arrêtés cinq Roumains près de Rome – M. Alemanno a souligné que "personne n’avait le droit de se faire justice soi même".
  •  
  •    "Si quelqu’un pense que (ce fait divers) peut servir d’alibi pour se livrer à des actes de vengeance xénophobes, il se trompe lourdement", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Le ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini, a "condamné avec fermeté la violence", soulignant que "les agressions contre les étrangers devaient être sanctionnées avec rigueur".
  •  
  •    Le chef de l’opposition Walter Veltroni a fait part de son "indignation", exprimant sa "solidarité au jeune Indien".
  •  
  •    Une manifestation "contre le racisme" a eu lieu en fin d’après-midi à Nettuno à l’appel d’associations de défense d’immigrés et de partis de gauche.
  •  
  •     
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *