Monde

Un journaliste américain décède d'une crise d'asthme en passant en Syrie

 Un journaliste du New York Times,  Anthony Shadid, est décédé jeudi des suites d’une crise d’asthme en entrant  clandestinement en Syrie, a annoncé le quotidien américain    Anthony Shadid, 43 ans, a succombé à une crise d’asthme, apparemment  déclenchée par les chevaux des guides avec lesquels il passait en Syrie pour  couvrir le soulèvement sanglant en cours contre le régime de Bachar al-Assad.  Le journaliste américain d’origine libanaise avait été deux fois distingué  par le pris Pulitzer, plus haute récompense du journalisme américain, en 2004  et 2010, pour sa couverture du conflit irakien, à l’époque pour le Washington  Post.   Spécialiste du Proche-Orient, il avait couvert plus récemment le mouvement  des révoltes du "printemps arabe" dans les différents pays de la région,  Egypte, Syrie ou encore Libye.

 

 

Algérie- annaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close