En direct

Un mémorandum d'entente pour la fabrication des rames de métro et de tramway

 Un mémorandum d’entente a été signé mercredi à Alger par les ministères des Transports et de l’Industrie et des mines avec une société publique chinoise pour la création en Algérie d’une joint-venture spécialisée dans la fabrication de rames de train, de métro et de tramway.

   Le mémorandum d’entente a été signé par le directeur central du transport terrestre et urbain au ministère des Transports, Salem Salhi, le directeur du secteur public marchand au ministère de l’Industrie et des mines, Ali Oumellal et le vice-président de la société chinoise « nouryoko ».

   Etaient présents à la cérémonie de signature, le ministre des transports, Boudjemaa Talai, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb et l’ambassadeur de Chine à Alger Yang Guangyu.

   La société sera créée dans le cadre d’un partenariat entre la société nationale du transport ferroviaire (SNTF), l’entreprise du métro d’Alger et l’entreprise économique de fabrication des équipements ferroviaires, d’une part et de la société chinoise, d’autre part.

  Dans une déclaration à l’issue de la signature, Talai a indiqué que l’accord s’inscrit dans le cadre de l’investissement direct étranger de la Chine en Algérie visant la création d’une grande joint-venture de fabrication des rames de trains, ajoutant que le produit sera destiné aux marchés local et africain.

  Pour sa part, le représentant de la société chinoise a déclaré que l’accord permettra également à son groupe de produire en Algérie  » tous types de rames de trains, de métro et de tramway, conformes aux normes internationales et à même de satisfaire à la demande de l’Algérie dans ce domaine ».

  Bouchouareb a indiqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de la politique industrielle adoptée par le gouvernement.

Aps

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close