En direct

Un prix du président Bouteflika pour favoriser le professionnalisme journalistique

Le Prix du président de la République du journaliste professionnel, qui sera décerné pour la première fois jeudi à l’occasion de la Journée nationale de la presse, œuvre à favoriser le professionnalisme dans l’exercice du métier de journaliste.

  Annoncé le 3 mai 2015 et institué le 21 du même mois par décret présidentiel, le prix du président de la République du journaliste professionnel a été lancé “en guise de reconnaissance pour les efforts consentis et la consécration de la liberté d’expression en Algérie”, avait souligné le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale de la presse.

  En sus de cette reconnaissance, l’initiative du président de la République est appelée à consacrer le professionnalisme et l’éthique dans l’exercice du métier de journaliste.

  En annonçant l’institution de ce prix, le chef de l’Etat s’est engagé à poursuivre l’œuvre de modernisation du système d’information et de communication pour permettre aux médias d’assumer pleinement le rôle qui leur incombe dans la transmission d’une information authentique et crédible.       

  Le prix est appelé à consolider les réformes dans le secteur de la Communication, avait indiqué, pour sa part, le ministre du secteur, Hamid Grien, lors de l’installation du jury en juillet dernier.

  Il se propose également d’être une reconnaissance du combat des journalistes ayant contribué à faire entendre la voix de la guerre de libération par le passé et à l’effort de développement du pays, aujourd’hui, avait-il ajouté.

  Plus récemment, il avait mis en avant l’intérêt de cette distinction inédite pour la carrière d’un journaliste, dans la mesure où, avait-il souligné, il s’agit d’un prix de référence, favorisant une conception de la profession qui réconcilie avec la qualité et le respect de l’éthique.

  Présidé par l’ancien ministre de la Communication, Lamine Bechichi, le jury du prix est composé de personnalités réputées dans le domaine de la presse écrite, électronique, de la radio et de la télévision. 

  Lors de la réception qui sera organisée demain pour la circonstance, des travaux de qualité seront ainsi récompensés dans les cinq catégories de presse, à savoir l’information écrite, l’information télévisuelle, l’information radiophonique, la presse électronique et l’illustration.

  Seront ainsi retenues par le jury, les candidatures remplissant les critères de la pertinence du sujet, l’objectivité dans le traitement, la rigueur dans l’analyse, l’originalité du thème choisi, la qualité rédactionnelle, la qualité technique et esthétique et l’intérêt suscité au sein du public.

  Outre un certificat de mérite, le prix est doté également d’une récompense financière, fixée selon les catégories, la plus conséquente étant celle qui récompensera le 1er lauréat, d’une valeur d’un (1) million de DA. Le second lauréat se verra attribuer la somme de 500.000 DA alors que le troisième  se verra remettre 300.000 DA.

  Une récompense de l’ordre de 100.000 DA récompensera, par ailleurs, la meilleure illustration photographique, dessin ou caricature de presse. 

Aps 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!