Monde

Un proche conseiller d'Obama en Israël pour parler de l'Iran

 

Le conseiller de sécurité nationale du  président Barack Obama va effectuer une visite en Israël à partir de samedi  pour parler notamment de l’Iran, en pleines tensions sur le programme nucléaire  de la République islamique, a annoncé vendredi la Maison Blanche.    "Le conseiller de sécurité nationale Tom Donilon va se rendre en Israël du  18 au 20 février pour des consultations avec de hauts responsables israéliens  sur de nombreux dossiers, dont l’Iran, la Syrie et d’autres questions relatives  à la sécurité dans la région", a précisé la présidence américaine dans un  communiqué.    Le voyage de M. Donilon s’inscrit dans la continuité de "consultations  régulières au plus haut niveau entre les Etats-Unis et Israël, conformément à  notre partenariat solide et à notre engagement sans faille envers la sécurité  d’Israël", a ajouté la Maison Blanche.    Cette visite interviendra alors que le Premier ministre israélien Benjamin  Netanyahu est attendu début mars aux Etats-Unis, selon son bureau. La Maison  Blanche n’a pas encore dit s’il serait reçu par M. Obama à cette occasion.    Ces dernières semaines, Israël a soufflé le chaud et le froid sur la  possibilité de mener des bombardements destinés à paralyser le programme  nucléaire iranien, au moment où Washington et ses alliés occidentaux tentent de  renforcer les sanctions sur la république islamique, en particulier son secteur  financier.    Jeudi, M. Netanyahu a jugé que ces sanctions n’avaient pas donné de  résultats.    L’Iran est la "puissance la plus irresponsable sur terre", a dénoncé M.  Netanyahu, qui a estimé que "les Etats-Unis et tout pays responsable devraient  s’inquiéter de la poursuite du programme d’armement nucléaire de l’Iran".    Ses déclarations interviennent au lendemain de l’annonce par le président  iranien Mahmoud Ahmadinejad que l’Iran avait réussi à produire son propre  combustible nucléaire à 20% pour son réacteur de recherche, alors que plusieurs  dirigeants et experts nucléaires occidentaux avaient dit qu’il n’en avait pas  la capacité technologique.    La tension entre Israël et l’Iran a été nourrie cette semaine par une série  d’incidents à l’étranger. Lundi, une Israélienne a été grièvement blessée à New  Delhi dans l’explosion d’une voiture. La police géorgienne a désamorcé une  bombe découverte sous la voiture d’un employé de l’ambassade israélienne à  Tbilissi. Mardi, une série d’explosions a eu lieu dans le centre de Bangkok,  révélant selon les enquêteurs un complot qui visait des diplomates israéliens.    Israël a immédiatement accusé l’Iran et son allié au Liban, le mouvement  chiite Hezbollah. Tous deux ont nié toute implication dans ces attentats.

 
 

 Algérie- ennaharonline 

 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!