Monde

Un secrétaire d"Etat espagnol dans le Sahel pour évoquer la lutte anti-Aqmi

  •    Peu après son arrivée à Nouakchott, M. Camacho s’est entretenu avec le ministre mauritanien de l’Intérieur, Mohamed Ould Boilil. Il doit également rencontrer le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.
  •  
  •    "Les entretiens se sont focalisés sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé", a indiqué une source officielle.
  •  
  •    Trois ressortissants espagnols avaient été enlevés fin novembre 2009 par des "sous-traitants" d’Aqmi en Mauritanie et avaient ensuite été transférés au Mali voisin. Un des otages, une femme, avait été libérée en mars 2010 et les deux autres fin août 2010.
  •  
  •    La presse espagnole et algérienne, ainsi que des médiateurs ayant participé au processus de la libération des otages, avaient affirmé que l’Espagne avait versé de 7 à 8 millions d’euros en échange de la libération des deux otages en août.
  •  
  •    La Mauritanie est l’un des pays les plus visés par les actions de la branche maghrébine d’Al-Qaïda qui, outre l’enlèvement de ressortissants occidentaux, y a commis plusieurs attentats à partir du Mali où elle a ses bases.
  •  
  •    M. Camacho a également évoqué avec le ministre mauritanien de l’Intérieur "les moyens de renforcer le contrôle des frontières" pour lutter contre l’immigration clandestine.
  •  
  •    Il doit se rendre aussi à Nouadhibou (nord-ouest) pour y rencontrer des membres de la garde civile espagnole déployés dans cette ville pour aider la Mauritanie à lutter contre l’immigration clandestine.     
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!