Culture

Un sociologue algérien lauréat du "Research Fellow Award 2015"

Le professeur-chercheur algérien Habib Tiliouine, de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Oran 2 a été désigné lauréat du “Research Fellow Award 2015”, prestigieux prix scientifique honorifique de l’Association internationale de la recherche sur la qualité de la vie, basée aux Etats-Unis.

Le prix sera remis le 17 octobre prochain lors d’une cérémonie prévue à Phoenix (Arizona), au siège de l’association ISQOLS (The International

Society for Quality-of-Life Studies), a précisé le lauréat à l’APS, soulignant que cette distinction est encourageante pour lui, son équipe et tous ses collègues algériens.

Créée en 1995 dans le but de promouvoir la recherche pluridisciplinaire dans le domaine de la qualité de la vie, l’ISQOLS regroupe des spécialistes en économie, en sociologie, en sciences médicales, en psychologie et autres disciplines en relation avec la qualité de vie humaine.

Dans la lettre de notification adressée au lauréat, la présidente de l’ISQOLS, Rhonda Phillips a qualifié de “très méritoire” la contribution du Pr Tiliouine.

“Votre travail et votre expertise dans le domaine de la qualité de la vie est très méritoire, et nous tenons à vous décerner ce prix pour vos contributions et réalisations”, a-t-elle indiqué dans cette lettre, dont une copie a été transmise par Pr Tiliouine à l’APS.

Ce spécialiste algérien conduit des recherches sur la qualité de la vie et le bien-être depuis 2002 à l’Université d’Oran. Il a, à son actif, une trentaine de publications internationales, dont un article sur les droits des enfants en Algérie, édité en juin dernier dans un numéro spécial d’une revue scientifique internationale basée en Angleterre.

Le Pr Tiliouine, qui est directeur du Laboratoire de recherche en Processus éducatifs et contexte social (PECS), relevant de l’Université d’Oran, compte encore parmi ses réalisations l’élaboration, en mai dernier, d’une banque de données sur le bien-être de l’enfance en Algérie.

Avec son équipe, il a mené ce travail pendant deux années dans le cadre d’une étude internationale sur “le bien-être de l’enfance dans le monde”, associant des chercheurs indépendants de quinze pays.

L’Algérie est le seul pays arabe représenté au sein de ce réseau, leader en investigation sociale, basé à l’Université Goethe de Frankfurt (Allemagne).

 

APS

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *