En direct

Un suicide chaque trois jours

  • Les services de la gendarmerie nationale ont enregistré 388 cas de suicide entre 2006 et 2008. L’âge varie entre 18 et 40 ans, la majorité des illettrés. Les statistiques montrent que les personnes qui se suicident sont en majorité des analphabètes ; parmi les 3709 cas de suicides sur les dix années passées, 2967 sont des analphabètes, soit 80%. Les 20% restant ont un niveau primaire, moyen, secondaire ou universitaire, dont le plus grand nombre de suicide survient pendant la période des examens.
  • En 2008, les services ont enregistré 143 cas dont 112 hommes alors que le nombre des tentatives de suicide a atteint 186 cas dont 127 femmes. En 2006, il a été enregistré 117 cas de suicide et 109 tentatives de suicide. En 2007, le taux de suicide s’est élevé à 128 cas dont 107 étaient des hommes et 128 tentatives de suicide ratées. L’âge, selon cette étude varie entre 18 et 20 ans. En 2007, il a été enregistré le suicide de 16 jeunes âgés de moins de 18 ans.
  • Selon l’étude menée par les services de la gendarmerie nationale, les 12 cas enregistrés qui étaient âgés de moins de 18 ans se seraient donné la mort à cause des problèmes qu’ils n’avaient pas pu supporté.
  • La wilaya de Bejaia vient en tête en termes de nombre de suicide. 18 cas y ont été enregistrés en 2008, suivie de la wilaya de Médéa avec 12 cas.
  • Les problèmes sociaux et familiaux viennent en tête des causes du suicide. 16 cas enregistrés en 2007 à cause de pressions et conflits familiaux. Les troubles psychologiques et dépressions nerveuses viennent en deuxième position avec 25 cas en 2007. Le désespoir et la perte de tout espoir dans la vie en plus d’autres problèmes viennent en troisième et dernière position avec 69 cas.
  • Dernière nouvelle : Un jeune se suicide à Biskra
  • Le jeune Hechani M., âgé de 29 ans s’est donné la mort avant-hier soir par pendaison, en utilisant le cable de parabole, dans le domicile de son frère sis à la commune d’El Hadjeb dans la wilaya de Biskra. Le corps a été transporté par les services de la protection civile à l’hôpital Bachir Ben Nacer et une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale pour connaître les raisons de ce suicide qui serait, selon des proche du défunt, liés à des problèmes familiaux.
  • Un jeune se suicide en inhalant une quantité de colle à Temouchent
  • Le corps d’un jeune homme a été découvert dans une maison en cours de construction dans le douar de Kedadra, commune de Tamzougha dans la Daïra de Larbaâ. Près du corps les services de la gendarmerie ont découvert 02 grammes de drogue traitée et un sac en plastique. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes qui seraient selon un premier constat dues à l’inhalation du défunt d’une grande quantité de colle liquide de marque « Patex ». La victime S.A.A, 19 ans réside au douar Kedadra.
  • L’éloignement des préceptes de la religion est la cause du suicide.
  • Selon Meftah Cheddadi, Imam de la mosquée El Kaouthar à Blida, le suicide est considéré comme la destruction de ce que Dieu a créé. Le corps humain est une création de Dieu que l’être humain doit protéger. Et d’ajouter que le suicide est un crime qui n’est commis que par les faibles (faible en terme de notions religieuses). « Ne désespèrent de Dieu  que les impies ».
  • L’homme doit savoir user de la patience et accepter la maladie, la pauvreté et les problèmes de la vie.
  • Selon l’Imam, les raisons qui mènent au suicide sont liées au manque de connaissance et d’éducation religieuse au niveau de la famille et de l’école. La mosquée a aussi un rôle à jouer.
  • Ennahar/ Dalila B./ Mina M./ H. Toufik/ Douadi Atrouz

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close