AlgérieSociété

Une enseignante à l’Université de Bouzaréah meurt asphyxiée au monoxyde de carbone

Algérie- Une femme est décédée, samedi à Beni Messous (Alger), asphyxiée au monoxyde de carbone émanant d’un chauffe-eau, a indiqué le lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de la communication à la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

Une femme âgée de 58 ans, enseignante à l’Université de Bouzaréah, est décédée samedi vers minuit douze (00:12) dans une pièce qu’elle louait dans une villa à Beni Messous (Climat de France) suite à l’inhalation de monoxyde de carbone émanant d’un chauffe-eau, a précisé le lieutenant Benkhalfallah.

Les services de la Protection civile ont évacué la dépouille de la victime vers la morgue de l’Hôpital de Beni Messous.

Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet accident, a fait savoir le lieutenant Benkhalfallah qui a rappelé que ces accidents (asphyxie au monoxyde de carbone) étaient essentiellement dus à un mauvais usage et entretien des appareils de chauffage et à l’absence d’aération.

Source: Radio Algérie

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close