Monde

Une mosquée taguée dans le nord d’Israël

  •    L’association islamique arabe Al-Aqsa a distribué des photos de graffitis, dénonçant cet acte de vandalisme comme un "crime grave" et exigeant une enquête diligente de la police.
  •    L’un des slogans, surmonté d’une étoile de David annonce que le bâtiment est "promu à la démolition", l’autre annonce qu’il y aura une "guerre pour la Judée Samarie", le nom officiel israélien pour la Cisjordanie.
  •    Au cours des derniers mois, plusieurs mosquées de Cisjordanie occupée ont été vandalisées par le feu, ces actions étant imputées par les Palestiniens à des colons extrémistes.
  •    Ces derniers pratiquent depuis des mois une politique de représailles systématiques -dite du "prix à payer"- qui consiste à attaquer des cibles palestiniennes chaque fois que les autorités israéliennes prennent des mesures qu’ils considèrent comme allant à leur encontre.
  •    En Israël même, les représentants des 1,3 million d’Arabes israéliens se sont retrouvés accusés de faire le jeu de l’ennemi pour le soutien qu’ils ont apporté à la flottille d’aide internationale pour Ghaza, dont la prise d’assaut meurtrière par l’armée israélienne le 31 mai a suscité une vague de réprobation dans le monde entier.
  •    Lors des dernières élections législatives en 2009, le parti ultranationaliste Israël Beiteinou de l’actuel chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, avait inscrit à son programme un projet de loi intitulé "Loyauté-citoyenneté", réservant l’octroi de la nationalité israélienne à ceux qui "sont loyaux à l’Etat juif".
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close